Carte bancaire, l’essentiel : définitions, utilisations et tarifs

Elle nous sert dans la vie de tous les jours : la carte bancaire. Au fil des années, son utilisation s’est de plus en plus démocratisée, jusqu’à la rendre quasi indispensable pour une majorité de Français. Alors, quelles fonctionnalités a-t-elle exactement ? Quelles spécificités pour la Carte Bleue ? Y a-t-il une vraie différence entre une carte Visa et une carte MasterCard ? Comparabanques vous explique tout.


Offre Black Friday Société Générale : jusqu’à 120€ offerts + 6 mois remboursés !

Offre de bienvenue Société Générale

Jusqu'au 30 Novembre, Société Générale vous gâte avec une offre de bienvenue exceptionnelle : jusqu’à 120€ offerts et 6 mois de côtisation remboursés pour toute première ouverture d’un compte courant Sobrio en ligne !

🔎 La prime se compose :

  • 80€ offerts pour une toute première ouverture en ligne d'un compte bancaire Sobrio avant le 30 Novembre
  • 40€ suplémentaires offerts si vous souscrivez au service de mobilité bancaire
  • 6 premiers mois remboursés sur votre cotisation annuelle Sobrio

 Je profite de l'offre 

Boursorama : jusqu'à 130€ offerts seulement aujourd'hui !

Offre de bienvenue Bousorama

Du 26 au 29 Novembre, Boursorama vous offre jusqu'à 130 € pour une première ouverture de compte ! Prêt à sauter sur l'occasion ?

⚙️ Comment ça marche ?

  • Offre valable pour toute ouverture de compte Welcome ou Ultim
  • Offre valable jusqu'au 29 Novembre seulement
  • Code à indiquer lors de l'inscription : BF130
 Gagnez 130€ maintenant
Comparatif des cartes bancaires des principales banques en France
  CB Classique CB Premium CB Luxe
Logo HSBC
En savoir plus
  • Hexagone Classic : 8,35 euros par mois
  • Hexagone Premier : à partir de 14,70 euros par mois
  • Hexagone Visa Infinite : à partir de 29,25 euros par mois
Logo Nickel
En savoir plus
  • Nickel : 20€ / an (sans condition)
  • Nickel Chrome : 50€ la première année puis 30€ / an
   
Logo Orange Bank
En savoir plus
  • Standard : gratuit (sous condition)
  • Premium : 4,99 euros par mois (sous condition)
 
Logo Société Générale
En savoir plus
  • Kapsul : 2 euros par mois (sans condition)
  • Sobrio : à partir de 6,20 euros par mois (offre s’adaptant en fonction des profils)
  • Sobrio : à partir de 13,90 euros par mois (offre s’adaptant en fonction des profils)
 
Logo N26
En savoir plus
  • N26 Standard : gratuit (sans condition)
  • N26 Smart : 4,90 euros par mois (sans condition)
  • N26 You : 9,90 euros par mois (sans condition)
  • N26 Metal : 16,90 euros par mois (sans conditions)
Logo Fortuneo
En savoir plus
  • Fosfo : gratuit (sans condition)
  • CB MasterCard : gratuit (avec un revenu mensuel minimum de 1 200 euros ou 5 000 euros d’épargne chez Fortuneo)
  • Gold Fortuneo : gratuit (avec un revenu mensuel minimum de 1 800 euros ou 10 000 euros d’épargne chez Fortuneo)
  • World Elite : gratuit (avec un revenu mensuel de 4 000 euros)
Logo Hello bank
En savoir plus
  • Hello One : gratuit (sans condition)
  • Hello Prime : 5 euros par mois (avec un revenu mensuel minimum de 1 000 euros nets)
   
Logo Boursorama Banque
En savoir plus
  • Welcome : gratuit (sous condition)
  • Ultim : gratuit sous condition
  • Ultim Métal : 9,90€ / mois
   
Logo Credit Agricole
  • Eko by CA : 2 euros par mois (sans condition)
  • Globe Trotter by CA : 2 euros par mois (offre pour les 18-30 ans)
   
Logo Bforbank
En savoir plus
  • Classic : gratuit dès trois paiements par trimestre, ou 6 euros par trimestre
  • Premier : gratuit dès trois paiements par trimestre, ou 9 euros par trimestre avec un revenu mensuel minimum de 1 800 euros par mois
  • Infinite : 200 euros par an (avec un revenu mensuel minimum de 4 000 euros)
Logo Revolut
En savoir plus
  • Standard : Gratuit (sans condition)
  • Plus : 2,99 euros par mois (sans condition)
  • Premium : 7,99 euros par mois (sans condition)
  • Metal : 13,99 euros par mois (sans condition)
 
Logo Monabanq
En savoir plus
  • Classic : à partir de 2 euros par mois, compris dans toutes les formules de Monabanq
  • Premier : 3 euros supplémentaires en plus du coût de la formule choisie
 
Logo BNP Paribas
En savoir plus
  • Esprit Libre Classic : 6,85 € par mois
  • Esprit Libre Premier : 14,99 € par mois
Esprit Libre Infinite : 32,00 € par mois
Logo ING
  • ING Essentielle : gratuit (sans condition)
  • ING Intégrale : 10 euros par mois (sans condition) ou gratuite (sous condition)
 

💳 Carte bancaire : qu’est-ce que c’est ?

carte bleue définition

Une carte bancaire a une fonctionnalité de base simple : elle permet à son utilisateur d’effectuer des paiements et des retraits. Une carte bancaire est remise à son titulaire par un établissement de crédit ou de paiement. Il peut concrètement s’agir d’une banque traditionnelle ou d’une banque en ligne ou encore d'un établissement agréé.

Comme le rappelle Assurance Banque Épargne Info Service, son utilisation est encadrée par un contrat-cadre de services de paiement, obligatoire pour toute ouverture d’un compte par un particulier auprès d’un établissement de paiement, ou bien par la convention de compte de dépôt.

Une carte bancaire est donc rattachée au compte courant de son propriétaire – individuel ou joint – et peut s’accompagner de multiples services complémentaires : l’assistance et l’assurance.

  • Carte bancaire : trois types de banques à connaître
  • Les banques traditionnelles : ces établissements dominent encore le marché, bien qu’ils rencontrent aujourd’hui une vraie concurrence. Leurs offres sont très complètes, mais aussi plus onéreuses que celles des banques en ligne et néobanques. Les cartes bancaires sont payantes, et des frais de tenue de compte peuvent s’ajouter à la facture ;
  • Les banques en ligne : évolution logique du service bancaire à l’ère de l’innovation technologique, les banques en ligne proposent souvent des cartes bancaires gratuites, et dans certains cas, des comptes bancaires gratuits. Cela est rendu possible par diverses conditions requises lors de l’ouverture du compte, à l’instar d’un revenu minimum. Leurs offres sont très attractives et évidemment, en ligne ;
  • Les néobanques : il s’agit des nouveaux acteurs du marché. Comme les banques en ligne, les néobanques proposent également des cartes bancaires gratuites. Néanmoins, leurs offres sont en principe moins complètes que celles des banques traditionnelles. Les prix des cartes bancaires y sont plus intéressants, certes, mais il faut généralement faire la concession de certains services : l’interdiction de découvert, l’encaissement de chèque ou encore la mise à disposition d’un chéquier.

🔎 Quels sont les différents types de cartes bancaires ?

type de carte bancaire

Au même titre que le chéquier, la carte bancaire est un moyen de paiement du quotidien, quasiment indispensable dans la vie du consommateur contemporain. Au total, il existe six grands types de cartes bancaires.

Les cartes de retraits

L’utilisation de ces cartes bancaires est strictement limitée au retrait d’espèce dans des automates. Dans certains cas, elles ne fonctionnent qu’avec les appareils de la banque émettrice de la carte.

Les cartes de retraits sont souvent à destination des jeunes, puisqu’elles permettent un contrôle absolu sur les dépenses.

Les cartes de débit ou cartes de paiement

Les cartes de débit – à débit immédiat, à autorisation systématique ou à débit différé – sont celles dont on se sert dans la vie de tous les jours. Dans le langage courant, on s’y réfère généralement en utilisant le terme « cartes bleues ».

Elles permettent au titulaire d’effectuer des opérations quotidiennes, alimentées par son compte en banque. Il peut donc s’agir de faire des achats dans un magasin, en ligne ou de retirer de l’argent au distributeur.

Les cartes de crédit

Les cartes de crédit permettent de procéder à des paiements ou des retraits grâce à un crédit préalablement mis en place avec l’établissement bancaire émetteur de la carte. Les opérations sont alimentées par ce crédit, parfois renouvelable, et non pas directement enregistrées sur le débit du compte courant.

Le taux du crédit est fixé à la signature du contrat.

Les cartes commerciales, ou cartes professionnelles

Il s’agit de cartes strictement utilisées pour les frais professionnels. Elles sont alimentées grâce au compte de l’établissement privé ou public – ou, dans certains cas, celui d’une personne physique, comme un travailleur indépendant.

Le débit s’effectue donc sur le compte professionnel.

Les cartes prépayées

En ce qui concerne les cartes prépayées, on les trouve partout, et en particulier dans les grandes surfaces. Il s’agit de cartes avec une somme à dépenser prédéterminée et donc, limitée. Les cartes prépayées sont couramment appelées «cartes rechargeables» ou « cartes cadeaux » dans les grandes surfaces.

Les plafonds de retrait des cartes prépayées sont généralement bas, mais variables en fonction des offres. Néanmoins, ces cartes peuvent être rechargées régulièrement.

Les cartes virtuelles

Les cartes de paiement virtuelles, aussi appelées e-Carte-Bleue, ont essentiellement été créées pour payer facilement en ligne. Il s’agit d’un service de paiement totalement dématérialisé.

À ce jour, toutes les banques ne proposent pas encore les cartes bancaires virtuelles, mais leur usage se démocratise progressivement.

🛍️ Fonctionnement de la carte bancaire au quotidien

comment fonctionne une carte bancaire

Le fonctionnement d’une carte bancaire est simple, elle sert au paiement ou au retrait d’argent dans la vie de tous les jours. Son propriétaire dispose d’un code secret de quatre chiffres, strictement associé à sa carte et communiqué par la banque lors de son envoi. Lorsque l’on souhaite retirer de l’argent dans un distributeur automatique (DAB) ou payer en magasin, il suffit ainsi de valider l’opération en entrant ce code secret.

Depuis plusieurs années, il est également possible de régler sans contact avec les cartes équipées de cette option. Le montant autorisé du paiement sans contact varie en fonction des banques, car ce sont elles qui fixent le plafond du montant cumulé d’achats sans contact, par jour, par semaine ou par mois. Évidemment, il est aussi indispensable que le terminal du vendeur accepte le paiement sans contact pour qu’il fonctionne.

Enfin, lors d’un paiement en ligne, le procédé est légèrement différent. Ici, le titulaire devra renseigner les informations relatives à sa carte bancaire, à savoir : le numéro de la carte, le cryptogramme visuel et le code de sécurité – de trois chiffres, se trouvant au dos.

La durée de validité d'une carte bancaire oscille entre 2 ans et 3 ans selon les banques. La banque vous informe par courrier du renouvellement imminent de votre carte bancaire, dans le mois qui précède la date de caducité. Le contrat de votre carte bancaire est reconduit tacitement sauf opposition explicite. La nouvelle carte bancaire est disponible soit au guichet de l'agence ou peut être envoyée par courrier. Un premier retrait dans un distributeur automatique est indispensable pour activer la carte bancaire.

Sécurisation des paiements par carte bancaireBien que, désormais, la sécurisation des paiements en ligne se soit largement améliorée, il est crucial de faire attention et de veiller à la protection des opérations bancaires. En aucun cas il n’est nécessaire de divulguer ses données bancaires personnelles en dehors d’une plate-forme sécurisée, disposant par exemple du Code 3D Secure, conçu spécifiquement pour éviter la fraude.

💡 Cartes bancaires de paiement : Type de débit et Gammes

Si l’on sait l’utilité que peuvent avoir les cartes bancaires, il est important d’en connaître les différents types, mais aussi leur fonctionnement. Des informations qui permettent aux consommateurs de comparer les offres en étant renseignés sur certaines subtilités relatives aux multiples produits qui leur sont proposés.

Cartes bancaires : quelles différences entre le débit immédiat et le débit différé ?

Lorsque l’on fait l’acquisition de sa carte bancaire, l’une des premières choses à décider est le type de débit que l’on souhaite : une carte de paiement à débit immédiat ou à débit différé. C’est une décision importante, sachant que l’option la plus adaptée au titulaire de la carte dépendra de son profil.

La carte bancaire à débit immédiat s’alimente sur le compte courant, lequel est débité dès réception de la transaction par l’établissement bancaire. Le délai est en général de deux à trois jours, selon les banques. Cependant, l’affichage de la transaction sur le solde du compte peut apparaître sous 24h à 48h.

La carte bancaire à débit différé, elle, est un moyen singulier d’améliorer la gestion de ses finances sur le temps. Pour cette raison, son prix est en principe plus important que celui de la carte bancaire à débit immédiat. Concrètement, les opérations bancaires effectuées par le titulaire de la carte ne sont débitées que le mois suivant, à la date prévue dans le contrat.

Qu’est-ce qu’une carte de paiement à autorisation systématique ?

Un autre type de carte de paiement est la carte bancaire à autorisation systématique. Elle est souvent proposée dans les formules à destination des jeunes, car elle permet un encadrement plus strict et sécurisé des dépenses.

Au moment du paiement, la carte bancaire à autorisation systématique va interroger la banque, qui vérifiera que le débit est bel et bien possible. Cela signifie que le compte doit être suffisamment alimenté pour procéder au paiement. En cas de fonds indisponibles, l’opération est alors refusée.

Les différentes cartes bancaires disponibles

Les cartes de paiement sont celles qu’une majorité de Français utilisent quotidiennement. Plusieurs gammes existent, avec leurs spécificités : coût, paiement, retrait, services et options.

Les différentes cartes bancaires de paiement
Types de cartes bancaires Exemples Caractéristiques Coût moyen
Cartes bancaires à autorisation systématique Visa Electron, Maestro MasterCard Lors du paiement, le terminal interroge la banque afin de vérifier le solde du compte bancaire en temps réel. Si les fonds ne sont pas disponibles, la transaction est refusée. De plus, l’utilisation des cartes bancaires à autorisation systématique est souvent restreinte. 32,37 euros par an*
Cartes bancaires classiques Visa Classic, MasterCard Classique Il s’agit des plus communes. Elles autorisent leur propriétaire à effectuer des paiements et à retirer de l’argent. Entre 60 et 120 euros par an*
Cartes bancaires premium Visa Premier, Gold Mastercard Les cartes bancaires premium sont généralement reconnaissables par leur couleur : elles sont dorées. Haut de gamme, elles bénéficient de plafonds de paiement et de retrait plus élevés, et les services qui vont avec sont plus nombreux : assurances et assistances. Entre 130 et 150 euros par an*
Cartes bancaires de luxe Visa Infinite, MasterCard World Elite Ces cartes bancaires dîtes black card sont les plus haut de gamme, et sont en principe de couleur noire. Elles comprennent non seulement des services d’assurance et d’assistance, mais également un service de conciergerie. Évidemment, leurs fonctionnalités ne sont pas utiles à la plupart des gens, et les conditions de revenus pour avoir ce type de cartes sont importantes. Entre 200 et 340 euros par an

Sources : *étude Selectra

Naturellement, plus on monte en gamme – et donc les services et options disponibles –, plus le prix des cartes bancaires est élevé. Les tarifs peuvent aussi varier en fonction des établissements bancaires.

Pour le consommateur, quelques éléments peuvent cependant être pris en compte afin d'évaluer la qualité d’une offre par rapport à son prix. Par exemple, il est toujours intéressant de considérer : le type de carte bancaire, la gamme de la carte bancaire, le type de débit, les possibilités de paiement – en France, à l’étranger –, ou encore les frais liés à la carte.

En effet, même pour une carte bancaire gratuite, des conditions existent dans le contrat et cela n’empêche pas d’éventuels frais supplémentaires, comme ceux d’opposition en cas de perte ou de vol, pour le renouvellement de la carte, les retraits hors du réseau de la banque du titulaire de la carte, les opérations bancaires à l’étranger, et enfin, ce que l’on appelle les frais d’incidents.

Pour finir, selon les cartes bancaires, les plafonds de retrait et de paiement changent également.

Plafonds retrait et paiement selon les types de cartes bancaires
Type de carte bancaire Plafond de retrait en France par semaine Plafond moyen de paiement par mois
Visa Electron et MasterCard Maestro Entre 300 et 500 euros Entre 1 000 et 2 500 euros
Visa Classic et MasterCard Classique Jusqu’à 500 euros Jusqu’à 2 500 euros
Visa Premier et Gold MasterCard Jusqu’à 1 000 euros Jusqu’à 8 000 euros
Visa Platinum et Platinum MasterCard Jusqu’à 2 000 euros Jusqu’à 12 000 euros
Visa Infinite et World Elite MasterCard Jusqu’à 4 000 euros Entre 10 000 et 20 000 euros

➡️ Les cartes de crédit : quelles spécificités ?

qu'est-ce-au'une carte de crédit

Il est important de distinguer les cartes de crédit du reste des cartes de paiement, bien que dans la vie de tous les jours, l’on emploie souvent la formulation « carte de crédit » pour en réalité désigner une carte de débit.

Comme son nom l’indique, la carte de crédit est dépendante d’une réserve de liquidité permise grâce à un crédit. De fait, l’argent qui approvisionne la carte est limité en fonction du montant du crédit et des modalités du contrat qui encadrent celui-ci.

Le processus est en fait très simple : la carte de crédit permet de payer à partir du prêt auquel elle est liée, un prêt que doit évidemment rembourser le consommateur. Ainsi, l’argent n’est pas directement débité sur le compte courant, mais plus tard, en fonction des modalités de remboursement du contrat. La réserve d’argent est prêtée au consommateur par l’organisme bancaire.

L’emprunteur dispose d'une réserve de liquidité, qu’il lui faut rembourser. Les modalités de remboursement dépendent des contrats. Généralement, il s’agira soit d’un paiement au comptant, avec un prélèvement automatique peu après le paiement, soit d’un paiement à crédit. Dans ce cas-là, la réserve d’argent est alimentée par l’établissement prêteur et le remboursement est échelonné. Cela implique des taux d’intérêt significatifs. Cette solution n’est donc jamais recommandée si l’on ne pense pas pouvoir rembourser un crédit, car elle facilite l’accumulation de dettes.

Les cartes de crédit sont l'apanage des banques, notamment leur filiale dédiée au crédit, et des grands magasins. En effet, on en trouve également dans les magasins – avec des avantages spécifiques à ces derniers – et auprès de diverses sociétés de crédit.

❓ Carte MasterCard et carte Visa : quelles différences ?

Les cartes Visa et cartes MasterCard sont celles proposées par une majorité de banques. Les deux entreprises américaines se partagent le marché, avec American Express loin derrière. En France, comme dans le reste du monde, Visa arrive globalement en tête. En 2014, il y avait 3,5 millions de cartes Visa en France.

Mais concrètement, du point de vue du consommateur, quelles différences entre les cartes Visa et les cartes MasterCard ? Dans les faits, il n’y a pas de différence entre une carte bancaire Visa et une carte MasterCard. La seule chose qui change réellement est le réseau international de commercialisation, mais chaque entreprise propose des cartes de paiement avec des fonctionnalités et tarifs équivalents par gamme. Ce sont bien les spécificités des établissements bancaires que le consommateur doit prendre en compte lorsqu’il compare les offres. La différence ne se situe ni dans les produits eux-mêmes ni dans les prix. Côté réseau, Visa et MasterCard bénéficient d’une étendue relativement similaire, puisque leurs cartes sont généralement acceptées à l’international. Néanmoins, en fonction des pays, Visa est susceptible d’être plus facilement acceptée.

Pour faire un choix, il faut ainsi s’intéresser aux offres des banques. Les différences des prix des cartes bancaires seront très souvent liées aux offres au sein desquelles les cartes Visa et MasterCard sont proposées – en fonction de la gamme ou du type de débit. Il peut également être intéressant de prendre connaissance des garanties d’assurance associées aux différents types de cartes bancaires pour faire son choix.

Alors que les cartes classiques se limitent en principe à l’assurance décès ou infirmité permanente, celles des gammes supérieures intègrent une quantité d’assurances complémentaires et d’options, en particulier liées aux voyages et aux déplacements à l’étranger.

Auprès d’une banque traditionnelle, une carte bancaire coûtera en moyenne 45 euros, sans compter les frais supplémentaires habituels. Mais le marché est bouleversé depuis quelques années par de nouveaux acteurs, à savoir les banques en ligne et les néobanques, lesquelles proposent parfois des cartes bancaires gratuites.

☑️ La Carte Bleue est-elle une carte bancaire comme les autres ?

C’est à la fin des années 1960 qu’est créée la Carte Bleue, par six banques françaises. À l’époque, le paiement par carte est une nouveauté réjouissante nous arrivant tout droit des États-Unis.

Mais alors, y a-t-il une différence entre carte bancaire et « carte bleue » ? Pas vraiment, puisque la Carte Bleue est bien une carte de paiement. Elle a simplement l’avantage d’être la plus ancienne en France. Lorsque l’on désigne toutes les cartes bancaires en tant que « cartes bleues », il s’agit donc d’une référence – souvent inconsciente – à la première carte de paiement Visa distribuée sur le territoire français.

L’utilisation généralisée du terme « carte bleue » est ainsi une réminiscence du passé. La confusion est de plus accentuée par le fait que « carte bancaire » et « carte bleue » ont le même sigle, ce qui était sans aucun doute un choix conscient de la part de ses créateurs. Toutes les cartes bancaires ne sont pas des « cartes bleues », mais toutes les Cartes Bleues sont des cartes bancaires.

Ce n’est que dans les années 1970 que l’on a commencé à utiliser les cartes bancaires pour retirer de l’argent au distributeur automatique.

⚠️ Que faire en cas de vol de carte bancaire ?

En cas de perte ou de vol d’une carte bancaire, son titulaire doit faire opposition le plus rapidement possible. Cela permet de bloquer toute opération bancaire à venir avec la carte. Trois solutions :

  • Appeler sa banque ;
  • Faire opposition via l'application de sa banque (si la fonctionnalité est disponible) ;
  • Appeler le service interbancaire d’opposition au 0 892 705 705, disponible 7j/7 et 24h/24. Il s’agit d’un numéro surtaxé, soit le prix d’un appel vers un numéro fixe + 0,34 centime d’euro la minute.

Une fois cette première étape réalisée, il faudra ensuite commander une nouvelle carte auprès de son établissement bancaire.

Enfin, rappelons que l’opposition sur une carte bancaire est irréversible. Si la carte perdue est retrouvée, il faudra tout de même en commander une nouvelle auprès de sa banque.

Pour une question de suivi, il est impératif de conserver le numéro d’enregistrement de la demande d’opposition donné lors de l’appel.

Consultez nos autres guides pratiques