Assurance-vie : Comparatif des meilleurs contrats 2021

L’assurance vie est le produit d’épargne par excellence pour faire fructifier son capital, transmettre son patrimoine hors succession et optimiser sa fiscalité. Souvent perçu comme complexe, l'assurance vie est pourtant le couteau suisse de l'épargne. Comment fonctionne une assurance vie ? Quelles stratégie d'investissement et quels supports choisir ? On propose un comparatif des meilleurs contrats d'assurance vie et un mode d'emploi pour mieux appréhender ce choix d'épargne.


🏆 Top 5 des meilleurs contrats d'assurances vie
  Nom du Fonds en euros Rendement Fonds en Euros Nombre d'Unités de Compte Frais de gestion annuels Mode de gestion
Fortuneo Vie
Logo fortuneo
Découvrir 
Suravenir Entre 1,60% et 2,4% 200 UC Entre 0,60% et 0,85%

✔️ Gestion libre

✔️ Gestion pilotée

Placement Direct
Logo Placement direct
Découvrir 
Swisslife 1,30% +900 UC 0,60%

✔️ Gestion libre

✔️ Gestion pilotée

Boursorama Vie
Logo Boursorama
Découvrir 
Generali vie Entre 0,90% et 1,43% +400 UC 0,75%

✔️ Gestion libre

✔️ Gestion pilotée

Linxea Vie
Logo Linxea
Suravenir Entre 1,30% et 2% +600 UC 0,60%

✔️ Gestion libre

✔️ Gestion pilotée

Yomoni Vie
Logo YomoniDécouvrir 
Suravenir 1,30% 200 UC De 0,60% à 1,60%

✔️ Gestion libre

✔️ Gestion pilotée

🔎 Envie de changer d'assureur ? Découvrez notre guide dédié au transfert d'assurance vie.

⚙️ Comment fontionne une assurance vie ?

fonctionnement assurance-vie

Une assurance vie est une enveloppe qui permet d'investir sur différents produits financiers : les fonds euros ou les unités de compte. L’épargnant verse un capital sur des support d'investissement. À la fin du contrat d'assurance vie ou au décès de l’épargnant, l’assureur reverse le capital investi augmenté des revenus générés (gains, plus-values et dividendes) à l’épargnant ou aux bénéficiaires de l'assurance vie, sous forme de capital ou de rente.

L'assurance vie n'est pas un contrat immuable. Il s'adaptera aux besoins changeants de votre vie selon les modalités suivantes : modes de gestion, type de versements, les arbitrages et rachats.

Les versements sur l’assurance vie

A la souscription du contrat d’assurance vie, l’épargnant a le choix entre 3 types de versement pour alimenter son contrat d’assurance vie :

  • Un versement unique à la souscription ;
  • Des versements périodiques fixés par contrat suivant un échéancier ;
  • Des versements libres en fonction de la disponibilité des fonds de l’assuré. La seule contrainte est sur le montant minimal du versement qui est imposé.

Rachat sur l’assurance vie

Pendant la phase d’épargne, le contrat d’assurance vie n’est pas figé dans le temps. Il peut y avoir des versements de primes comme vu précédemment, mais également des retraits ou des rachats d’assurance vie. L’épargnant est libre en effet de récupérer une partie ou la totalité de son capital investi via :

  • Un rachat partiel qui permet de débloquer une partie des fonds ;
  • Un rachat total qui permet de récupérer tout le capital et liquider l’assurance vie (clôturer le contrat).

🔎 En savoir plus : découvrez notre guide complet sur le rachat d'assurance vie

Mode gestion et arbitrages de l’assurance vie

Le pilotage d’un contrat d’assurance vie peut s’effectuer via différents modes de gestion proposés par les assureurs :

  • La gestion libre où l’épargnant gère l’ensemble de ses placements en autonomie. Il décide de la répartition des fonds (part d’allocation) allouée à chaque produit financier et décide également des arbitrages (vente d’un actif et réaffectation des sommes obtenues sur un autre actif). Ce mode de gestion nécessite une bonne connaissance du monde du courtage et ne s’adresse pas à un profil débutant ;
  • La gestion pilotée, où l’ensemble du placement est confié à l’assureur ou le gestionnaire de patrimoine qui décide des différents arbitrages sur le contrat d’assurance vie au nom de l’assuré. Cette gestion sous mandat s’adresse à un profil d’épargnant novice en matière d’investissement ;
  • La gestion profilée qui allie la liberté de placement sous les conseils de l’assureur ou du gestionnaire. L’épargnant peut placer son capital en fonction de profils d’investissement prédéfinis et du niveau de risque souhaité (de moins risqué à très risqué).

Note L’épargnant va choisir son assurance vie en se tournant vers le mode de gestion le plus adapté à de son profil (trader en herbe ou grand débutant).

🧐 Pourquoi choisir une assurance vie ?

frais assurance vie

Un contrat d’assurance vie est un produit d’épargne qui recèle de multiples avantages connus, comme sa fiscalité et ses droits de succession réduits, mais également des atouts moins répandus.

La succession de l’assurance vie

L’assurance vie offre un cadre protecteur en cas de décès de l’assuré. Ce produit d’épargne permet de transmettre un capital hors succession (0€ de droits de succession) ou avec des frais de succession réduit via des abattements (152 500€ ou 30 500€), en fonction de plusieurs paramètres :

🔎 En savoir plus : découvrez notre dossier sur la succession de l'assurance vie

La fiscalité de l’assurance vie

La niche fiscale représentée par l’assurance vie est un des premiers avantages retenus par les épargnants, en quête d’un bon placement financier avec des rendements séduisants. La fiscalité de l’assurance vie est arrangeante après quelques années. Pour profiter de la fiscalité la plus attrayante, l’épargnant va moduler son choix entre les régimes d’imposition les plus avantageux pour lui (augmenté de l’abattement sur l’assurance vie) : la Flat tax (après 2017), le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL), ou le barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR).

🔎 Envie d'en savoir plus ? Découvrez notre guide sur la fiscalité de l'asurance vie.

La liquidité des fonds de l’assurance vie

Contrairement à certains produits d’épargne, l’assurance vie est un placement liquide. Les fonds investis ne sont pas bloqués, et peuvent être retirés à tout moment. Ce côté rassurant permet à l’épargnant de disposer de son capital en cas de besoin.

Bien évidemment, la fiscalité de l’assurance vie est moins avantageuse avant 8 ans. L'épargnant peut limiter l'imposition sur les rachats en programmant des retraits successifs sur plusieurs années.

L’accessibilité du ticket d’entrée de l’assurance vie

L’assurance vie se démocratise depuis quelques années et n’est plus réservée à des personnes ayant des patrimoines élevés. Nombreux sont les contrats d’assurance vie à proposer un premier versement à 100€, rendant ainsi accessible à tous les épargnant le fameux ticket d’entrée de l’assurance vie.

Par ailleurs, il n’y a pas de montant minimum investir, tout comme il n’y a pas de plafond sur l’assurance vie.

Le risque maîtrisé du contrat d’assurance vie

L’assurance vie est un contrat d’épargne qui s’adapte au profil de l’épargnant. La répartition du capital sur les supports d’investissement (fonds en euros et unités de compte) s'opère en fonction du niveau de risque souhaité par l’épargnant :

  • Placement plus audacieux sur 100 % d’unités de compte ;
  • Contrat d’assurance sans risque pour le capital avec 100% de fonds en euros ;
  • Un contrat avec une allocation équilibrée entre fonds en euros et UC.

Par ailleurs, le rôle de l’assureur, du courtier en ligne ou du gestionnaire de patrimoine est primordial pour conseiller l’épargnant tout au long de la vie du contrat d’assurance vie.

📗 Quels supports d’investissement dans un contrat d’assurance vie ?

En souscrivant une assurance vie, vous pouvez choisir entre deux types de supports d’investissement sur lesquels placer votre capital. Ces deux produits financiers vont conditionner le type de contrat d’assurance vie souscrit :

  • Un contrat monosupport en fonds en euros : le fonds euros est un supprot d'investissement à capital garanti, aucune possibilité de perdre le capital investi ;
  • Un contrat multisupports en Unités de Compte (UC) et en fonds en euros : composés d’actifs financiers (actions, SICAV, SCPI, titres monétaires, etc.) placés en Bourse, les unités de compte sont exposées aux fluctuations de la Bourse. Le placement sur une unité de compte est plus risqué pour l’épargnant, en contrepartie d’une meilleure rémunération que le placement sécurisé en fonds en euros.

🏆 Comment choisir le meilleur contrat d’assurance vie ?

choisir meilleure assurance-vie

Les français sont nombreux à placer une partie de leur patrimoine sur un contrat d’épargne très populaire : l’assurance vie. Réputé comme étant une des meilleures niches fiscales en France, ce produit d’épargne bénéficie en effet d’un cadre fiscal très avantageux sur les revenus (intérêts et plus-values) générés par les supports d’investissement de l’assurance vie.

Toutefois, avant de choisir un contrat d’assurance vie, il est impératif de se poser les bonnes questions sur ses motivations et ses objectifs de placement. De plus, le marché de l’assurance vie étant pléthorique, il est recommandé de connaître le fonctionnement d’une assurance vie et ses spécificités, afin de pouvoir comparer les assurances vie efficacement. Notre classement des meilleurs assurance vie 2021 ci-dessus peut vous aiguiller sur les contrats à étudier, ainsi que les concepts clés de l’assurance vie détaillés tout au long de ce guide.

🔎 En savoir plus : découvrez notre classement des meilleures assurance vie 2021.

Définir son profil d’investisseur sur une assurance vie

Lorsque l’on envisage de souscrire à un contrat d’assurance vie, une des premières questions à se poser, si ce n’est la première, est de déterminer quel est son niveau de prise de risque sur une assurance vie ? A-t-on un profil d’épargnant téméraire avec l’envie de se frotter aux marchés boursiers ? Ou bien son objectif de placement est-il tourné vers une épargne sécurisée ? Des réponses à ces questions vont dépendre le type d’assurance vie vers lequel se tourner.

Tous les contrats d’assurance vie n’offrent pas les mêmes perspectives de placements. Certains contrats d’assurance vie sont uniquement composés de produits d’investissement sécurisés, d’autres au contraire sont composés d’actifs financiers plus risqués. Tout comme les gestionnaires du contrat d’assurance vie (assureurs, courtiers en ligne, banques), qui ne proposent pas les mêmes services d’accompagnement ou de conseils.

Objectif de placement sur l’assurance vie

L’assurance vie est avec un produit d’épargne avec un objectif de placement sur le long terme. C’est pourquoi, il est par exemple idéal pour préparer de futurs projets personnels : placer son capital en vue d’un voyage, épargner pour sa retraite, préparer l’avenir de ses proches via une succession avantageuse fiscalement, etc.

La durée de détention d’un contrat d’assurance vie est de 8 ans minimum pour une défiscalisation optimale. Ce n’est qu’à partir de ce délai en effet, que la fiscalité de l’assurance vie sur les retraits est avantageuse. Premier point à comprendre sur l’assurance vie : l’imposition de l’assurance vie ne concerne que les revenus de l’épargne, soit les plus-values, intérêts et dividendes, et uniquement en cas de retraits de fonds. En phase d’épargne, il n’y a aucune taxation sur le contrat d’assurance vie.

Vous pouvez ainsi retirer une partie ou la totalité de vos fonds, mais sachez que l’abattement sur l’assurance vie et le taux de taxation sont plus avantageux après 8 ans.

Pour des objectifs à court terme où il est nécessaire de récupérer ses fonds rapidement, nous vous conseillons de vous tourner vers un autre produit d’épargne tels que le livret LDD, livret A, etc.

Quel est le niveau de rentabilité d’un contrat d’assurance vie ?

Ce point de la rentabilité d’une assurance vie est incontournable pour choisir l’assurance vie la plus performante. Nous vous conseillons d’étudier et de bien comparer les différentes offres d’assurance vie disponibles sur le marché. Les assureurs, courtiers en ligne et gestionnaires de patrimoine ont l’obligation de publier les rendements des fonds d’investissement (fonds en euros et unités de compte) présents dans leurs contrats d’assurance, un historique utile pour présager le rendement futur d'une assurance vie.

📘 Quels supports d’investissement dans un contrat d’assurance vie ?

En souscrivant à une assurance vie, vous pouvez ainsi choisir entre deux types de supports d’investissement sur lesquels placer votre capital. Ces deux produits financiers vont conditionner le type de contrat d’assurance vie souscrit :

  • Un contrat monosupport en fonds en euros : ce produit d’investissement règlementé composé d’obligations d’Etat, est réputé sans risques et permet de sécuriser le capital investi ;
  • Un contrat multisupport en Unités de Compte (UC) et en fonds en euros : composés d’actifs financiers (actions, SICAV, SCPI, titres monétaires, etc.) placés en Bourse, les unités de compte sont exposées aux fluctuations de la Bourse. Le placement sur une unité de compte est plus risqué pour l’épargnant, en contrepartie d’une meilleure rémunération que le placement sécurisé en fonds en euros.

💰 Combien coûte une assurance vie ?

frais assurance vie

Les frais d’une assurance vie sont librement fixés par l’assureur. Sur ce point, aucune règlementation n’existe, les frais inhérents à la gestion d’une assurance vie peuvent aller du simple au double en fonction du contrat d’assurance vie. Le niveau de frais appliqué par l’assureur peut donc directement impacter la performance future des supports d’investissement. Les frais de l’assurance vie doivent faire l’objet d’une étude attentive pour optimiser le rendement son assurance vie.

On distingue ainsi :

  • Les frais d’entrée acquittés à la souscription du contrat ;
  • Les frais de versement acquittés via un pourcentage (entre 2 et 5%) sur chaque versement de prime sur le contrat ;
  • Les frais de gestion annuels sur les fonds en euros ou les unités de compte ;
  • Les frais d’arbitrage qui consiste à facturer le changement de répartition des sommes investies sur les produits financiers ex. : entre les différentes UC, ou d’une UC à un fonds en euros). Les frais d’arbitrage sont composés d’un montant fixe ou basé sur un pourcentage.

A savoir : il est recommandé de privilégier des taux bas sur les frais de gestion appliqués sur son contrat d’assurance vie. Des frais de gestion inférieurs à 1% entre 0,60 % et 0,75 % sont dans la moyenne des prix rencontrés sur les meilleurs contrats d’assurance vie. Sur ce point, la gratuité appliquée sur les frais de courtage (exception faite des frais de gestion) par certains courtiers en ligne ou certaines banques en ligne rencontrent un front succès par rapport à des assureurs classiques.

🔎 Envie d'en savoir plus ? Découvrez notre guide sur les frais de l'asurance vie.

✏️ Comment souscrire à une assurance vie ?

L’encours sur l’assurance vie en France représente une manne financière importante (1 783 milliards d’euros en 2020). Le marché de l’assurance vie est particulièrement porteur et se compose de différents types d’assureurs : de la compagnie d’assurance classique, à la banque traditionnelle ou la banque en ligne, le courtier en ligne. Toutes proposent des services d’accompagnement et des modes de gestion variés avec des frais de courtage inhérents. Pour choisir la meilleure assurance vie, il est recommandé de comparer les différentes offres disponibles en fonction des principaux critères de sélection relevés dans ce guide : profil d’investisseur, supports disponibles, rendement de l’assurance vie, type de contrat, frais de courtage, etc.

Une fois choisie, tout particulier résidant fiscalement en France peut souscrire à une assurance vie (et les mineurs sous accord de leur représentant légal). Dernier point, nous vous recommandons d’ouvrir un contrat d’assurance vie le plus tôt possible afin de bénéficier de tous les avantages de ce produit d’épargne sur le moyen/long terme.

🙋 FAQ : Assurance vie

✅ Quels sont les avantages de l'assurance vie ?

L’assurance vie permet à un assuré de se constituer un capital pour un projet futur (achat d’un bien, voyage ou retraite) ou de transmettre un patrimoine à des bénéficiaires désignés. Le tout avec une imposition attractive lors d’un rachat ou lors du décès de l’assuré.

📝 Quel est le rôle de l'assurance vie ?

L’assurance vie peut être un outil de défiscalisation redoutable sur le capital transmis ou versé par l’assureur. Pour ce faire, l’épargnant doit penser sa stratégie d’investissement sur le long terme en choisissant un contrat avec un rendement élevé et anticiper ses placements pour avoir une fiscalité avantageuse.

💸 Quel est le montant minimum d'une assurance vie ?

Les versements sur un contrat d’assurance vie ne sont pas plafonnés par l’assureur. Le souscripteur est libre d’investir le montant qu’il souhaite épargner tout au long du contrat d’assurance vie en fonction de ses capacités financières.

Updated on