Combien coûtent les agios et comment en payer moins ?

Lorsque votre solde de compte bancaire est négatif et donc que vous vous retrouvez à découvert, votre banque peut continuer d’accepter les débits et ponctionne en contrepartie des frais que l’on appelle les agios. Les agios bancaires sont l’un des principaux frais bancaires aujourd’hui. Comment sont calculés les agios ? Est-il possible d’en payer moins ? Réponses dans notre guide consacré aux agios bancaires.


Les agios bancaires, qu’est-ce que c’est ?

agios bancaires
Les agios sont prélevés en cas de découvert bancaire.

Les agios bancaires désignent les frais prélevés par la banque lorsqu’un client se retrouve en situation de découvert. Concrètement, lorsque vous vous retrouvez en situation de découvert, la banque vous prête de l’argent afin de pouvoir continuer à débiter les opérations en cours. En retour, elle prélève des frais bancaires, composés d’intérêts débiteurs et de frais d’intervention, c’est ce qu’on appelle les agios.

Il existe 2 types d’agios bancaires :

  • les agios forfaitaires
  • les agios proportionnels

Les agios forfaitaires sont des frais minimum qui sont automatiquement ponctionnés par la banque, quel que soit le montant du découvert et la durée. Le montant des agios forfaitaires est fixé par la banque. Les agios forfaitaires sont parfois considérés comme abusifs, car ils sont prélevés même dans le cas d’un petit découvert sur un laps de temps très court. Les agios forfaitaires sont encore très souvent utilisés par les banques traditionnelles notamment.

Les agios proportionnels sont, comme leur nom l’indique, des frais qui varient selon le montant et la durée du découvert, et calculés selon le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) en vigueur. On retrouve ce type d’agios notamment chez les banques en ligne, qui ne fonctionnent donc pas au forfait mais uniquement avec un TAEG.

Le montant des agios varie également selon si vous bénéficiez d’une autorisation de découvert, ou non. Dans le cadre d’un découvert non autorisé, les agios sont majorés respectant la limite du taux d’usure fixé par la Banque de France. Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre conseiller pour connaître la tarification des agios dans votre établissement bancaire afin d’éviter les mauvaises surprises.

Prélèvement des agios bancaires Les agios sont généralement prélevés chaque trimestre, mais cela peut varier d’une banque à une autre. Votre banque doit également vous envoyer à chaque début d’année le récapitulatif de vos frais bancaires dans lequel vous trouverez le montant des agios.

Agios bancaires : combien ça coûte ?

Le coût des agios bancaires dépend du type d’agios, de la banque et du profil du client en question. Difficile donc de répondre précisément à cette question puisque le coût est très variable. Selon le type de banque, le TAEG est compris entre 7% et 20%. Le tarif des agios que votre banque va vous prélever dépend donc de ce taux, de la durée et du montant du découvert.

Pour vous faire une idée plus précise du coût des agios, voici un rapide comparatif des taux appliqués par quelques banques en ligne et traditionnelles.

Tableau comparatif des tarifs des agios bancaires
Banques Taux agios découvert autorisé Taux agios découvert non autorisé
Boursorama Banque 7% 16%
Fortuneo 8% 16%
Hello Bank 8% 18,40%
BforBank 7% 16%
ING 8% 16%
HSBC Non communiqués 16,90%
Société Générale Entre 5,19% et 20,83%
BNP Paribas taux nominal annuel des intérêts débiteurs (dans la limite du taux d'usure en vigueur) taux découvert autorisé +2,50%

Comment sont calculés les agios ?

calcul agios
Il faut connaître le TAEG pour pouvoir calculer le montant des agios.

Comme nous l’avons vu plus haut, le montant des agios diffère d’une banque à une autre et d’un profil de client à l’autre. Pour savoir comment sont calculés les agios bancaires, il faut tout d’abord connaître le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) appliqué par votre banque. Ce taux d’intérêt ne doit pas dépasser le taux d'usure en vigueur défini par la Banque de France.

Pour mieux comprendre le calcul des agios, prenons un exemple concret. Un client s’est retrouvé en situation de découvert de 500€ pendant 6 jours, à un TAEG de 18%. Le calcul va donc prendre en compte ces 3 éléments : le montant du découvert, la durée et le TAEG en vigueur.

Pour calculer les agios, il faut donc faire le calcul suivant : montant du découvert x nombre de jours x TAEG / 365. Ce qui donne ici : 500 x 6 x 18% / 365 = 1,47€. Le client sera donc prélevé de 1,47€ pour ce découvert.

A ce montant peuvent être ajoutés des frais de commission d’intervention, car être en situation de découvert (hors découvert autorisé) nécessite une intervention de la part de votre établissement bancaire. Les agios bancaires peuvent donc peser lourd dans le budget des consommateurs, et sont très souvent pointés du doigt par les associations de consommateurs.

Si vous bénéficiez d’une autorisation de découvert, vous serez tout de même prélevé des agios bancaires. En effet, bénéficier d’un découvert autorisé ne signifie pas que le découvert est gratuit. Les agios lors d’un découvert autorisé fonctionnent de la même façon que lorsqu’il n’y a pas de découvert autorisé. Le TAEG appliqué peut cependant varier selon la politique de votre banque.

Les agios lors d’un dépassement de découvert autorisé Si vous dépassez le montant de votre découvert autorisé, la facture de vos frais bancaires peut très vite grimper. En effet, vous serez prélevés des agios “classiques” pour le montant du découvert autorisé, mais également des agios à un taux majoré pour le dépassement de découvert. Le taux majoré doit rester inférieur au taux d’usure, comme tous les TAEG. D’autres frais peuvent également vous être prélevés, comme des frais de commission d’intervention.

Comment payer moins d’agios ?

néobanque agios
Les banques en ligne et les néobanques permettent de payer moins d'agios.

Si vous vous retrouvez en situation de découvert à devoir payer des agios à votre banque, vous pouvez tout d’abord demander à votre conseiller de vous rembourser la somme prélevée. Cette remise commerciale d’agios peut être acceptée si cette situation est exceptionnelle ou si le montant des frais est faible.

Vous pouvez également demander le remboursement de vos agios lorsque le montant vous semble trop élevé. Si vous avez un doute sur le montant prélevé, n’hésitez pas à faire le calcul vous-même si cela est possible, selon le taux en vigueur. Si le taux appliqué ne correspond pas à ce qui vous a été annoncé, vous pouvez faire une demande de remboursement d’agios. Pour cela, mieux vaut envoyer votre demande par lettre recommandé avec accusé de réception.

Voici un exemple de lettre type pour demander le remboursement des agios :

Prénom NOM
Adresse
Code postal – Ville
Numéro de téléphone
Adresse email

Lieu, date

Demande de remboursement de prélèvement d'agios

Madame, Monsieur,

Faisant suite à votre courrier du [précisez la date de réception] concernant mon relevé bancaire du [indiquez la date], je vous informe par la présente que votre établissement a prélevé la somme de [précisez le montant] sur mon compte à titre d'agios.

Toutefois, ce prélèvement ne respecte pas la convention que nous avons établie au sein de vos locaux le [rappelez la date].

En effet, nous avions convenu un taux d'agios à [indiquez le taux] ; vous trouverez jointe à ce courrier une copie de cet accord. Ainsi, je vous saurais gré de bien vouloir prendre acte de cette notification et de procéder au remboursement de la somme prélevée en surplus. En espérant une réponse rapide de votre part et vous remerciant de l'attention que vous porterez à cette demande, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

[Signature]

Pour payer moins d’agios, vous pouvez également vous tourner vers les banques en ligne, qui sont moins gourmandes que les banques traditionnelles. Fidèles à leur réputation, les banques en ligne permettent aux clients de faire des économies sur les offres bancaires mais également sur les frais. Et les agios ne dérogent pas à la règle. Ils sont, la plupart du temps, moins élevés au sein des banques en ligne, avec un taux moyen de 7% pour le découvert autorisé et de 15% pour le découvert non autorisé.

Enfin, ouvrir un compte dans une néobanque peut être une bonne solution pour ne plus payer d’agios du tout. En effet, ces banques mobiles ne peuvent pas prélever d’agios, car elles ne permettent généralement pas de découvert autorisé. Une bonne façon de profiter des services bancaires sans risquer le découvert.

Updated on