Les sites Comparagroup
Accueil > Actualités > D’après 60 millions de consommateurs,les tarifs des banques en ligne sont toujours plus attractifs
Actualités des banques en ligne
Abonnez-vous au flux rss Envoyer à un ami Imprimer
1 octobre 2011 par Gilles Marie

D’après 60 millions de consommateurs,les tarifs des banques en ligne sont toujours plus attractifs

D’après 60 millions de consommateurs,les tarifs des banques en ligne sont toujours plus attractifs

À l’heure où la crise économique pèse toujours plus sur le budget des ménages, nombreux sont les Français à essayer de réaliser des économies, les frais bancaires apparaissant, dans ce contexte-là, comme un poste important, qu’il convient de réduire, ces derniers faisant même l’objet régulièrement de critiques sans cesse réitérées quant à leur niveau souvent jugé trop élevé.

Les banques en ligne conservent une bonne longueur d’avance au niveau tarifaire

Le magazine 60 millions de consommateurs s’est donc attaché, en cette rentrée 2011, à étudier, de manière relativement complète, les tarifs de 16 banques ainsi que les prélèvements perçus lors de la survenue d’un incident.
 

Si 70 % des Français se disent prêts à changer de prestataire pour diminuer la charge de ces frais bancaires, selon une enquête menée récemment par Fortuneo, cela est effectivement dû au montant des coûts auxquels ces établissements facturent leurs services, raison pour laquelle, la plupart de cette forte proportion opterait fort volontiers pour une banque en ligne.


Tirant 65 % de leurs revenus de ces prélèvements, les établissements traditionnels ont donc beaucoup de mal à diminuer leurs tarifs à ce niveau-là, ceux-ci ayant même, malgré les mesures mises en place, tenté d’éviter que les usagers les comparent à ceux des concurrents, chacun utilisant une désignation particulière pour chaque prestation servie, certaines restant assez mystérieuses, à l’image, comme le souligne l’article de 60 millions de consommateurs, de la « conservation sous dossier d’avoirs inactifs » de LCL, ou encore de la « mise en place de risque » du Crédit Mutuel, facturé respectivement 81,60 € et 30 €.


Si dix produits et services standards doivent désormais apparaître clairement, selon la même dénomination pour toutes les banques, le magazine se demande pourquoi figurent, parmi celles-ci, les frais pour la mise en place d’un prélèvement, rarement facturés jusqu’alors, ou bien encore le coût des alertes SMS, peu onéreuses au final.


D’autres éléments beaucoup plus importants vraisemblablement doivent être pris en compte lors du choix d’un établissement, tels que le prix de la carte bancaire, qui représente généralement le tiers de la note annuelle, le tarif de celle-ci ayant enregistré une hausse globale, sur les deux dernières années, portant la moyenne à 37 €, alors que le prix de revient de cet objet n’est estimé que de l’ordre de 5 € par l’UFC-Que Choisir, même son utilisation, dans le cas de retraits en dehors du réseau, d’une réédition de code… pouvant donner lieu à des frais supplémentaires.


La facturation de frais de découvert paraît également tout à fait injustifiée, d’après les propres termes du magazine 60 millions de consommateurs, tout au moins pour ce qui concerne leur hauteur, dans la mesure où, bien que censé suivre l’évolution de l’Euribor 3 mois, le taux appliqué aurait dû chuter de 4,5 %, la plus forte baisse, répercutée par la Banque Populaire ayant tout juste atteint 1,2 %.


Encouragés par le gouvernement à favoriser la mobilité de leurs clients, les établissements bancaires n’ont pas véritablement suivi les recommandations qui leur avaient été faites alors, certains contraignant par exemple un futur emprunteur à domicilier ses revenus pour pouvoir obtenir le crédit immobilier qu’il sollicite.


Tout semble, pour les banques traditionnelles, prétexte à générer de nouveaux frais pour le consommateur. En effet, si les banques en ligne mettent leur plate-forme à disposition de manière totalement gratuite, il en va différemment de leurs homologues disposant d’un réseau d’agences qui, pour 50 % d’entre elles, prévoient toujours la facturation de frais pour la mise à disposition des informations sur Internet.


Pour ce qui est du classement à proprement parler, les banques en ligne conservent une bonne longueur d’avance au niveau tarifaire.


ING Direct arrive ainsi en tête, puisque quasiment tout y est fourni gratuitement depuis la carte bancaire, jusqu’à la mise en opposition de prélèvements et de chèques, en passant par les virements, les commissions d’intervention, inexistantes ici, le taux d’agio se plaçant également parmi les plus bas.


Boursorama Banque arrive ensuite, avec une tarification de base toujours extrêmement agressive, puisqu’il n’y a pas ici non plus de commission d’intervention et que la carte bancaire est également gratuite, tout comme l’opposition sur chèque.


Fortuneo, habitué à être sur les différents podiums des comparatifs auquel elle participe, est une nouvelle fois présente, à la troisième place cette fois-ci. Présentant, à peu de choses près, les mêmes avantages que ses deux concurrentes précédentes, la commission d’intervention de 10 € reste ici son seul point faible.


Egalement occupée par une banque en ligne, la quatrième place a été atteinte ici par monabanq. qui, quoi que plus proche des banques traditionnelles, reste tout de même plus attractive, au niveau notamment des frais entraînés par les retraits effectués auprès d’un DAB en dehors du réseau.


Très instructive, cette étude permet donc réellement de mettre en évidence la véritable force des banques en ligne sur leurs concurrentes, ces établissements à distance se trouvant, en effet, capables, du fait de plusieurs facteurs, dont leur mode de fonctionnement, de réduire les coûts de manière considérable, faisant qu’aujourd’hui de plus en plus d’usagers se tournent vers elles, ceux-ci ayant bien compris où se trouvait leur intérêt.

Retour à la liste des actualités
A lire également
9 décembre 2018
Nouveau bonus de bienvenue sur le compte Fortuneo

Jusqu’au 31 décembre 2018, Fortuneo gratifie l’ouverture d’un premier compte courant par un bonus de 80 €.

 


Lire la suite
8 décembre 2018
Prolongation de l’offre compte courant chez ING Direct
Pour l’ouverture d’un compte courant simple ou joint avec carte Gold Matercard® gratuite, ING Direct fait cadeau d’un bonus de 80 € soumis à conditions. Relancée le 14 novembre, l’opération de bienvenue est prolongée jusqu’au...
Lire la suite
27 novembre 2018
5 jours en or chez Monabanq

La banque des gens avant l’argent lance une offre exceptionnelle de 170 euros pour l’ouverture d’un premier compte courant avec carte Visa. Une offre flash à saisir du 26 au 30 novembre 2018.


Lire la suite

Actualités

9 décembre 2018

Nouveau bonus de bienvenue sur le compte Fortuneo

Nouveau bonus de bienvenue sur le compte Fortuneo Jusqu’au 31 décembre 2018, Fortuneo gratifie l’ouverture d’un premier compte courant par un bonus de 80[...]
Lire la suite

8 décembre 2018

Le Livret d’épargne BforBank, une offre à saisir

8 décembre 2018

Prolongation de l’offre compte courant chez ING Direct

27 novembre 2018

5 jours en or chez Monabanq

14 novembre 2018

Tout l’univers American Express chez Fortuneo

Comparatif

Comparez les différents acteurs des banques en ligne en un simple clic

Fiches pratiques

Le fonctionnement des banques en ligne expliqué grâce à nos fiches pratiques

Synthèse

Découvrez les forces & faiblesses des banques en ligne au sein de notre rubrique synthèse

Lexique

Les termes techniques des banques en ligne n'auront plus de secret pour vous grâce à notre lexique.

Comparabanques sur Facebook