Les sites Comparagroup
Accueil > Tout ce qu’il faut savoir sur la carte bancaire
Tout ce qu’il faut savoir sur la carte bancaire
Envoyer à un ami Imprimer

Fiches Pratiques
 

Fiche Pratique

Tout ce qu’il faut savoir sur la carte bancaire

S’agissant du moyen de paiement qui tend à détrôner le chèque, même si celui-ci n’y est pas encore tout à fait parvenu en France, la carte bancaire semble avoir de beaux jours devant elle, les différentes versions qu’il existe aujourd’hui permettant, en effet, à chacun de trouver la solution la plus adaptée.

Les divers types de cartes mis à la disposition des usagers par leur banque

Déclinées en cartes de retrait ou en cartes de paiement, il est ainsi possible de bénéficier de la meilleure offre en fonction de l’utilisation souhaitée, les cartes de retrait permettant de se procurer des espèces auprès d’un distributeur automatique de billets, tandis que les cartes de paiement donnent l’opportunité de pouvoir régler des achats directement auprès de n’importe quel commerçant, et ce, aussi bien en France qu’à l’étranger, pour la plupart des formules distribuées aujourd’hui.

Pour ce qui concerne les cartes de paiement, plusieurs catégories peuvent aussi y être retrouvées à commencer par les cartes à débit immédiat ou à débit différé, offrant la possibilité de ne voir son compte débité des montants dépensés qu’à une date mensuelle précise, les cartes à autorisation systématique, pour être certain de respecter son budget, ou bien encore les cartes prépayées.

Les règles à connaître pour utiliser au mieux sa carte bancaire

Restant liées à des plafonds de retraits et de paiements variant notamment en fonction du niveau de la carte, selon qu’il s’agit d’une version classique, ou plus haut de gamme, il convient alors de bien prendre connaissance de ceux-ci avant de procéder à de telles opérations afin d’être certain que chaque demande pourra, en effet, être honorée.

Pour ce qui concerne les coûts liés à l’utilisation de la carte bancaire, ceux-ci sont identiques pour tous les pays de la zone euro aux frais prélevés dans le pays d’origine de ce moyen de paiement, et ce, aussi pour ce qui est des retraits que des paiements jusqu’à un montant de 50 000 €, en dehors de cet espace, des frais supplémentaires peuvent être perçus.

Les démarches à entreprendre en cas de perte ou de vol d’une carte bancaire

S’agissant d’un petit objet, qualité qui contribue également à son succès, la carte bancaire apparaît aussi comme un moyen de paiement qu’il est facilement possible d’égarer, voire de se faire dérober, raison pour laquelle une procédure précise a été mise en place afin de limiter les conséquences lors de la survenue d’un tel événement.

Nécessitant de faire opposition dans les plus brefs délais, en contactant sa banque ou le numéro 0892 705 705, la responsabilité du titulaire reste, en effet, engagée jusqu’à un certain montant, hormis dans le cas où le code confidentiel  n’a pas eu besoin d’être utilisé pour la transaction réalisée, ou bien encore si l’objet ou les données auxquelles il est lié ont été contrefaits, l’usager ayant alors toujours en sa possession son propre moyen de paiement.

Une fois l’opposition effective, le client de la banque n’est plus tenu pour responsable de la moindre opération et ne supporte ainsi aucune conséquence de ce fait là sauf dans le cas d’une faute grave ayant favorisé cette situation, telle que la conservation, avec le moyen de paiement du code confidentiel, ou une pratique frauduleuse de sa part.

Suite à cette formalité, l’usager est aussi tenu de confirmer celle-ci par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception à  l’établissement émetteur de cette carte bancaire, un dépôt de plainte auprès des autorités compétentes étant également requis dans le cas d’un vol.

Sans faire opposition au moyen de paiement, une seule transaction peut aussi devoir être contestée dans le cas où celle-ci n’aurait pas été autorisée, le délai dont bénéficie l’usager étant alors de 13 mois, après la date de l’opération concernée si la banque se situe dans l’Espace Economique Européen, cette période étant réduite à 70 jours, en dehors de cette zone, et à 8 semaines, à compter de la date de débit, si la transaction avait bien été préalablement autorisée.

Les conseils formulés aux détenteurs d’une carte bancaire

Afin de se prémunir de toute défaillance, il convient alors, en tant que bénéficiaire d’un tel moyen de paiement, de respecter quelques règles précises à commencer par la conservation secrète de son code confidentiel, qui ne doit être communiqué à personne, et encore moins écrit à quelque endroit que ce soit, ou transmis par téléphone ; le fait de veiller à saisir celui-ci à l’abri des regards, lors de courses en magasin, étant aussi extrêmement important.

Il est également recommandé de mémoriser le cryptogramme, représenté par les 3 derniers chiffres inscrits au dos de la carte bancaire, et de masquer celui-ci au dos du moyen de paiement, à l’aide de marqueur, par exemple, celui-ci pouvant, en effet, servir avec le numéro et la date de validité à effectuer des achats en ligne notamment en relevant tout simplement ces renseignements, raison pour laquelle cette simple démarche peut se révéler être très utile.

Afin de vérifier que chaque paiement réalisé est justifié, il convient également de conserver l’ensemble de ses tickets de caisse, ces documents pouvant, en effet, venir confirmer un achat oublié ou, à l’inverse, permettre de détecter une transaction frauduleuse, d’où l’importance aussi de tenir sa carte bancaire en lieu sûr et, plus particulièrement, les données qui y sont inscrites dessus.

Pour ce qui concerne les achats en ligne, il est aussi important de prendre quelques précautions, à commencer par bien choisir le commerçant, par la vérification notamment des données que renvoie son numéro SIRET, la prise de connaissance de ses coordonnées et la lecture de ses conditions générales de vente ; la chose à savoir absolument, dans ce type de transactions, étant également que, en aucun cas, le code confidentiel de la carte bancaire n’est demandé, alors que, à l’inverse, un complément d’informations, tel que la date de naissance du titulaire du moyen de paiement ou bien encore un code secret, transmis, par exemple, par SMS à un numéro de téléphone préalablement demandé, peut être sollicité, apportant ainsi une sécurité encore plus grande.

 

Nos Fiches pratiques

Fiche Pratique
 
 
 

Actualités

1 octobre 2014

Hello Watch : l’application bancaire pour Android Wear

Hello Watch : l’application bancaire pour Android Wear BNP Paribas innove en lançant en France la 1ère application bancaire fonctionnant avec le système Android Wear destiné[...]
Lire la suite

28 septembre 2014

Offre spéciale Livret Jeune chez BNP Paribas

25 septembre 2014

Redistribution des cartes pour les indices de performance des sites bancaires

21 septembre 2014

Baisse du taux du prêt immobilier chez Boursorama

20 septembre 2014

La carte WE LOVE CINEMA gratuite la première année

Comparatif

Comparez les différents acteurs des banques en ligne en un simple clic

Fiches pratiques

Le fonctionnement des banques en ligne expliqué grâce à nos fiches pratiques

Synthèse

Découvrez les forces & faiblesses des banques en ligne au sein de notre rubrique synthèse

Lexique

Les termes techniques des banques en ligne n'auront plus de secret pour vous grâce à notre lexique.

Comparabanques sur Facebook